Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poésies tombées du Ciel 25

21 Octobre 2020 , Rédigé par Gene McBreth Publié dans #Poésie-Spiritualité

 

Celui qui sent, la nuit, la suave caresse

D'un geste, d’un baiser timidement frôleur,

Celui qui, dans son cœur, palpite d’allégresse

A ce contact chéri, doucement prometteur ;

 

Celui-là fut béni par une main fidèle

Et, quel que soit le sort que lui fit le destin,

Sentira se pencher une âme fraternelle

Que meurtriront aussi les ronces du chemin.

 

Car sur le même plan, souffrant des mêmes peines,

Mais de plus haut, plus loin, où l’on comprend et voit,

L’Ami de votre cœur vous berce, loin des haines

Et vous endort, grisé des charmes de sa voix.

 

Puissiez-vous, quand la nuit s’étend, mystérieuse,

Surprendre le baiser caressant et frôleur,

(Geste familier ou suave berceuse)

Que l’Ami d’autrefois laisse dans votre cœur.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :